Screenshot-30

Ce jour-là fut une sorte de tournant dans la vie de Chester. Le matin-même, il avait récupéré un vieux micro à l'entrepôt et s'était mis en tête de gagner quelques simflouz en chantant au beau milieu de la rue. Il choisit un endroit plutôt fréquenté, à proximité de la bibliothèque.

Les gens passaient, lui accordaient parfois un regard mais ni temps, ni argent. Sauf elle. 

Screenshot-31

Elle, c'était Trisha. Une jeune marginale d'une vingtaine d'années qui, comme lui, sillonnait la ville à la recherche d'opportunités à saisir sans pour autant parvenir à s'en sortir. Ils s'étaient parfois croisés à la soupe populaire du comté mais sans jamais s'adresser la parole. 

Screenshot-39

Toujours est-il que Trisha avait, comme lui, l'habitude de fréquenter la bibliothèque pour pouvoir souffler quelques moments. Elle tournait plutôt au rayon des encyclopédies et des guides de pêche illustrés. On la voyait alors se plonger avec passion dans ces ouvrages et suivre du doigt les contours des énormes poissons dessinés à l'intérieur. 

Screenshot-41

 Et il lui arrivait bien souvent de dépenser le peu de simflouz qu'elle réussissait à amasser, dans les délicieuses pâtisseries que vendait Ian. Ces produits étant pourtant bien trop chers pour ce qu'ils étaient réellement, la jeune fille devait être plutôt gourmande pour y dépenser son argent.  

Screenshot-33

Bref. Toujours est-il qu'elle fut celle qui s'arrêta la première. Et de par l'aura qu'elle semblait dégager, d'autres personnes finirent par approcher et prendre le temps d'écouter Chester. Il se donna à fond, tentant de capter les regards des gens et de les toucher en plein cœur avec les mots de sa chanson.

Chester: ♫ Every step that I take is another mistake to you
(Chaque pas que je fais est une autre erreur à vos yeux)
Caught in the undertow just caught in the undertow
(Coincé dans le ressac, juste coincé dans le ressac)
And every second I waste is more than I can take
(Et chaque seconde que je gaspille est plus que je ne peux supporter) ♫

Screenshot-38

Trisha, venant l'aborder: Salut!  Tu te débrouilles plutôt bien. On s'est déjà croisés non?

Chester, un peu intimidé: O-ouais. Moi c'est Chester. C'est cool de m'avoir écouté, merci. 

Screenshot-35

Trisha: Oh, c'est rien. J'avais rien d'autre à faire de toute façon. Tiens, t'as vu un peu les fringues que portait le type à côté de moi? Il se prend pour qui? Bruce Lee?

Chester; avec rire forcé: Ahah, ouais... 

Il n'avait strictement rien remarqué. Il ne voulait pas prendre le risque de partir du mauvais pied avec la toute première personne qui lui adressait autre chose que des reproches. 

Screenshot-34

Un silence lourd de gêne s'installa entre les deux jeunes gens. Après tout, que dire à quelqu'un dont la vie paraissait être aussi dénuée d'intérêt que la sienne? Compatir? Encourager? Non. La plupart des personnes dans la difficultés n'aimaient guère ces démonstrations, bienveillantes d'apparences, mais qui tendaient plus à pencher vers la pitié. 

Trisha, au bout d'un moment: ...ça te dit de marcher jusqu'à la mer? 

Screenshot-42

Trisha: ...et c'est là que je suis partie. Ma mère s'en sortait plus avec tous mes frères et avait tendance à se décharger sur moi. C'était plus vivable.

Chester: Ouais, je comprends. Alors que maintenant, la seule dont tu dois t'occuper c'est toi, 

Ils s'étaient installés sur ces chaises longues qui n'étaient jamais rentrées pour la nuit et avaient commencé à discuter de tout et de rien avant d'en venir à leurs parcours respectifs. 

Screenshot-47

Lorsqu'ils eurent épuisé une bonne partie des sujets de conversation qui leur venaient à l'esprit, ils s'enveloppèrent dans un nouveau silence. Mais dénué de gêne, cette fois. Plutôt le silence de deux personnes bien ensemble qui n'avaient pas besoin de trop en dire. Chester ne tarda pas à s'endormir, d'ailleurs, bercé par le va-et-vient des vagues. Mais sa nouvelle amie se releva. Après avoir fait le tour de la maison de plage elle trouva enfin de quoi tirer profit de toutes ces heures passées à la bibliothèque. 

Screenshot-43

Elle n'attrapa aucun poisson cette nuit-là. Ils étaient encore bien trop malins pour se laisser avoir par un appât aussi grossier et voyant. Mais pour Trisha, c'était bon. Ce n'est pas comme si elle avait espéré remonter un requin du premier coup. La vie était comme ça. Faite de beaucoup de tâtonnements.